Le Procès du cochon – Oscar Coop-Phane


Que dire sur Le Procès du Cochon ?

Ce livre est un OVNI. A la lecture, on est frappé par l’étrangeté du récit. L’auteur sait mettre le lecteur mal à l’aise. Il nous livre une fable savante sur l’absurdité de la machine judiciaire, qui intrigue en même temps qu’elle irrite.

Le procès du cochon s’inspire des procès d’animaux qui ont eu lieu en France jusqu’au XVIIe et XVIIIe siècle. Neuf fois sur dix, l’animal jugé était un cochon, en raison de sa connotation satanique, l’anatomie de l’animal était perçue comme étant proche du diable.

Dans ce livre, un cochon commet un infanticide, il est jugé par un tribunal. Alors que le cochon s’humanise, les hommes qui le jugent se transforment en animaux burlesques. Le livre rend hommage au Procès de Kafka, et dénonce une justice mécanique déshumanisée.  

Conçu tel une pièce de théâtre en quatre actes, Le Procès du cochon donne à voir comme dans une tragédie grecque le destin implacable se mettre en place. Le cochon sera livré à la peine capitale, sous les yeux avides de la foule, dans une mise à mort qui tient du divertissement.

Oscar Coop-Phane dénonce une société décadente, qui délaisse l’éthique pour satisfaire ses besoins primaires: du pain et des jeux.

On est sensible à cette fable politique. C’est dur, c’est violent, cela fait réfléchir.

Un commentaire sur « Le Procès du cochon – Oscar Coop-Phane »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s