Jusqu’à ce que les pierres deviennent plus douces que l’eau – Antonio Lobo Antunes

Il y a plusieurs précautions à prendre avant de rentrer dans les eaux profondes de ce livre.

  1. Enfiler une tenue de plongée étanche.
  2. Ne pas lutter contre les remous et les ressacs du courant.
  3. Accepter de dériver, se laisser porter par le flux et le reflux de l’eau sans céder à la panique.

Car ce livre est un piège d’eaux troubles. Ne vous fiez pas à l’apparente limpidité du résumé suivant:

Un jeune sous-lieutenant portugais rentre chez lui, après avoir fait la guerre en Angola. Il ramène dans ses bagages un orphelin noir, qui a survécu au massacre des siens. Quarante ans après, cet homme, sa femme, son fils, sa belle-fille et sa fille se rejoignent dans leur vieille maison de famille pour la traditionnelle tue-cochon. On le sait dès le début, le même couteau servira à tuer et le cochon, et le père.

Dès le prologue on plonge dans le flux de conscience du père, qui alterne avec celui du fils. On est pris dans le courant de leurs pensées, dans le torrent de leurs mémoires. Survivants miraculés d’une guerre qui les a traumatisés, leurs esprits sont condamnés à faire des allers retours entre le calme prosaïque du présent, et les images violentes de la guerre dont ils sont les seuls témoins.

Le lecteur est porté par les remous de ces consciences malheureuses, dont les souvenirs dévient sans cesse le cours de la narration, et qui scelleront le destin malheureux du père.

La mémoire est un courant qui emportera tout, détruira tout. Jusqu’à ce que les pierres deviennent plus douces que l’eau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s