Âpre Coeur – Jenny Zhang

Comme Jenny Zhang, je suis née en 1983. La ressemblance s’arrête là.

Je ne suis pas née à Shanghai, je ne suis pas partie à New York à l’âge de 4 ans. J’ai beau chercher dans ma mémoire, je n’ai pas vécu l’expérience d’immigrés qui veulent leur part du rêve américain. Je ne porte pas les cheveux teints en vert. Quand je regarde sa photo sur la couverture, cette couleur m’étonne, me décoiffe.

Pourtant, j’ai été touchée par son livre. Elle raconte l’enfance bouleversante de Christina, une jeune chinoise immigrée à New York, dont les parents luttent chaque jour pour garder un toit au-dessus de leur tête. Elle vit une enfance dans les marges, sa voix est celle d’une laissée pour compte, mais la violence de sa vie est sublimée par l’amour infini que lui portent ses parents.

Enchâssées dans son récit, les voix d’autres jeunes chinoises prennent corps. Toutes sont reliées à Christina par les hasards des rencontres, par un fil invisible qui relie ces immigrés chinois aux destins parallèles. Elles font entendre la violence de leur quotidien, l’amour étouffant de leurs familles, les rêves sourds qui les habitent.

Ces voix d’enfants enregistrées à des époques différentes forment un choeur puissant, aux accents fortements mythiques. Il raconte leur ascension dans l’échelle sociale américaine à force de sacrifices, de combats, de luttes pour survivre.

Avec Âpre Coeur, Jenny Zhang a écrit l’épopée moderne des immigrés chinois. C’est ambitieux, c’est cru, c’est sublime. Lisez-le.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s