Piano ostinato – Ségolène Dargnies

En refermant Piano ostinato, d’où me vient l’impression diffuse de sortir d’un concert salle Pleyel? Le premier roman de Ségolène Dargnies est divinement orchestré – nul couac de débutant à dénombrer. Je suis tombée sous le charme de ce livre, léger comme une sonate, à la construction symphonique puissante.

Le roman raconte comment le pianiste concertiste Gilles Sauvac cède à une paralysie de la main en pleine représentation d’un morceau de Schumann. Ironique et implacable, l’histoire se répète, la vie de Gilles Sauvac reflétant celle du compositeur atteint de paralysie précoce. Va-t’il sombrer dans la folie comme son célèbre prédécesseur ?

En musique, l’ostinato désigne la répétition d’une formule tout le long d’un morceau. Le roman raconte avec justesse les efforts que fait Gilles Sauvac pour s’affranchir de cette répétition, pour se soustraire à la force d’attraction de l’éternel retour. Le faux accord devient alors la clef de la composition harmonique vitale :

“Fatalement, il fallait bien que je déraille. Fatalement, pour trouver le bon tempo, il faut être offbeat à un moment où à un autre […]. Il faut des trouées, des chutes, des déséquilibres, il faut des silences et des points morts […]. Il faut bien manquer de se noyer ici ou là, ne serait-ce que pour se souvenir combien est rare et bon l’air qu’on respire, non ?”

Bluffée par cette partition de génie qui fait de la disharmonie le nec plus ultra de la musique moderne, je suis à deux doigts de me lever de ma chaise et de me laisser emporter par les bravos, bravissimos !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s