Love me tender – Constance Debré

Mon coup de coeur de la rentrée littéraire : “Love me Tender” de Constance Debré aux Éditions Flammation

Après avoir fait son coming out littéraire avec “Play Boy”, l’auteur revient avec un deuxième opus tranchant sur l’amour maternel.

Constance Debré a tout plaqué : son job d’avocate, son mari, son appart. Dans ce livre, elle raconte son combat pour récupérer la garde de son fils auprès de son ex-mari, tout en questionnant le caractère inaliénable de l’amour maternel :

« Je ne vois pas pourquoi l’amour entre une mère et un fils ne serait pas exactement comme les autres amours. Pourquoi on ne pourrait pas cesser de s’aimer. Pourquoi on ne pourrait pas rompre. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas s’en foutre, une fois pour toutes, de l’amour.»

Tout est provocation chez Constance Debré, sa vie, son tatouage “Fils de pute”, mais surtout cette manière qu’elle a de se dépouiller de tout, de vivre une vie d’ascète, de moine soldat des temps modernes.

Un dépouillement que l’on retrouve dans son écriture : son style acéré a quelque chose de la lame de rasoir.


A lire sans tarder !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s