Cosmétique du Chaos – Espedite

“Le visage a un grand avenir à condition d’être détruit, défait”. En exergue de ce livre, cette citation de Gilles Deleuze et de Felix Guattari laisse échapper un son tout à fait ironique.

Cosmétique du Chaos raconte l’histoire de Hasna, une femme au chômage qui pour favoriser ses chances de réinsertion se plie aux exigences de Pole Emploi : se faire refaire le visage. Après des interventions de chirurgie esthétique qu’elle vit mal, Hasna se rebelle contre une société où la surveillance généralisée prend une forme nouvelle : celle de la reconnaissance faciale.

“Au moment de payer, on te demande une pièce d’identité. Les caméras n’ont pas reconnu ton visage. Tu n’as pas mis à jour ton compte client depuis ton opération. Tu te forces à grimacer un sourire à la caissière en espérant qu’elle fasse le lien avec la photo sur ta carte, ce lien que la machine n’a pas réussi à établir

J’ai aimé cette dystopie dérangeante, qui pointe du doigt nos asservissements consentis, la manière dont les nouvelles technologies modèlent le visage de la société elle-même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s