Morceaux cassés d’une chose – Oscar Coop-Phane

“J’ai voulu écrire par snobisme pour faire comme les hommes morts”. 

Dans Morceaux cassés d’une chose publié aux Editions Grasset, Oscar Coop-Phane s’essaye au genre autobiographique, normalement réservé aux écrivains vieillissants. Pour faire ce livre, il a assemblé “quelques morceaux de sa mémoire, les assembler, les réunir, les envoyer en fabrication comme on dit dans les métiers du livre”. 

Oscar Coop-Phane se raconte par fragments, et mélange des souvenirs d’âges différents, de son enfance à sa vie d’homme. 

On y apprend l’origine énigmatique de son patronyme:

“Mon grand-père ne s’est pas contenté de porter ce nom qui est devenu le mien, il l’a inventé – comme si peu de personnes, étrangement, en éprouvent l’envie. Né Geoffrey Coope, à Wimbledon, espion britannique en France, pendant la Deuxième Guerre, il s’est rebaptisé quand est venue la paix. A son nom, il a apposé celui de l’amant de sa femme – pas ma grand-mère, non, une autre – et le Coope solitaire, en perdant son e, s’est collé au derrière le souvenir gravé de l’amant Phane. »

Il raconte sa jeunesse, son côté rebelle des beaux quartiers, tenté par le situationnisme, qui le fait fonder le Front de Libération Capillaire, contre le gel et la laque. En 2008, il part à Berlin, vit la défonce dans les soirées underground berlinoises. Puis c’est la rencontre salvatrice avec Pauline, de qui il aura une fille, Emmanuelle. 

Entremêlé à sa vie, on découvre sa formation de jeune écrivain, les titres des livres qui ont été refusés (“Mélancolie en Croûte” par exemple),les passages dans les médias,  le quotidien d’un auteur dont la tête est dans les journaux mais qui continue à être Barman. 

J’ai beaucoup apprécié ce livre, qui raconte l’enfance d’un écrivain en marge, guetté par la précarité, et sauvé par l’écriture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s