ALexandre postel – un automne de flaubert

Un automne de Flaubert, de Alexandre Postel aux @editions_gallimard.

Alexandre Postel aurait fait un merveilleux garçon boucher : il a réussi à prélever une tranche de la vie de Flaubert, fine et translucide comme du jambon, pour en faire un roman délicat, au style relevé.

En 1875, Flaubert a 53 ans, il nage en plein marasme : il est au bord de la faillite financière, ses amis meurent tous les uns après les autres, et pour ne rien arranger les choses, il est en panne d’inspiration.

Il décide alors de partir en vacances à Concarneau, où il rejoint son ami Georges Pouchet, qui dirige le vivier-laboratoire de Muséum national d’histoire naturelle où il étudie les tissus nerveux des poissons. A Concarneau, Flaubert s’enfonce dans “une petite vie abrutissante”, prend des bains de mer, et assiste aux expériences de Pouchet dans son laboratoire.

Au contact de cette vie simple, Flaubert va recouvrer l’inspiration, il écrira la Légende de Saint Julien L’Hospitalier, publiée dans les Trois contes.

“Depuis, Flaubert se plaît à songer qu’il tourne ses phrases en même temps que les sardinières […]. Malgré toutes les choses qui le séparent de ces ouvrières de la mer, c’est un sentiment de proximité qu’il éprouve. L’activité de ces femmes n’est pas si différente de la sienne : de même que la sardinière ressuscite les poissons morts dans la vie éternelle de la conserverie, le travail d’une phrase ne consiste-t-il pas à figer les idées dans l’éternité du style ?”

Un roman savoureux comme un jambon-beurre, un jour de marché.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s