louis-FERDINAND céline-VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT

Incroyable Voyage au bout de la nuit ! Je l’ai lu à 18 ans, il est resté une absolue référence littéraire pour moi.

Dans ce livre, Céline a la main sur la planche à billets, il fabrique des citations exquises à la volée.

« C’est peut-être ça qu’on cherche au bout de la nuit, le plus grand chagrin possible pour devenir soi-même avant de mourir.»

« Le cinéma, le nouveau petit salarié de nos rêves, on peut l’acheter lui, se le procurer pour une heure ou deux, comme un prostitué. »

Ma préférée à 18 ans:
« Arthur, l’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches, et j’ai ma dignité moi ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s