valérie rouzeau-va où

« Pour ma famille mon affection particulière tapes et douceurs comprises
Pour mes amis le souvenir amical coup de pouce à la gaîté coup de pied à l’affliction ou pouce tout court la peine
Pour mon amour en allé ma main nue puisque nous n’avons eu comme alliance que notre entente aux doigts croisés
Pour mon amour sans retour le ticket qu’il avait avec moi
Pour quand je ne serai plus en cas de vous l’écrire cette prose légère en vers pour vos beaux yeux luisants ce testament aimant ce soit dit en passant. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s