ALLO, DAVID LE BAILLY ?

UNE FEMME DE CHAMBRE, VOUS DITES ? C’est une femme de chambre qui a hérité des droits d’auteur d’Arthur Rimbaud ?”

Le jour où David Le Bailly est entré dans la première sélection du Renaudot avec son livre “L’autre Rimbaud” , je l’ai appelé au téléphone pour qu’il me raconte une anecdote.

Il m’a raconté quelque chose qui m’a littéralement soufflé. Frédéric Rimbaud, le frère d’Arthur, ayant été exclu de l’héritage, c’est une femme de chambre qui a hérité des droits d’auteur d’un des poètes les plus traduits au monde. Mais comment est-ce que cela est arrivé ?

Isabelle Rimbaud, la soeur cadette d’Arthur, avait originellement hérité des droits d’auteur, et quand elle meurt sans descendance en 1917, elle les lègue à son mari, Paterne Berrichon. Ce dernier épouse entre-temps la femme de chambre d’Isabelle, Marie Saulnier, avant de mourir à son tour en 1922. C’est alors sa veuve qui hérite des droits d’auteur d’Arthur Rimbaud, et dont elle bénéficiera jusqu’à sa mort dans les années 1970, au dépens des enfants de Frédéric, seul Rimbaud à avoir eu une descendance.

Incroyable, n’est-ce pas ?

Et pour lire la chronique de “L’autre Rimbaud”, le roman passionnant David Le Bailly sur le frère maudit d’Arthur Rimbaud qui vient de paraître aux éditions de l’Iconoclaste, allez voir mon dernier post 🚀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s