ALLO, MIGUEL BONNEFOY ?

Hier, j’ai appelé l’auteur de “Héritage”, un roman au style parfait qui vient de sortir aux éditions Rivages.

“Miguel, auriez-vous une anecdote littéraire à me raconter ?”. “J’en ai mille”, m’a-t’il répondu. Entre toutes, il a choisi une très belle histoire sur Jorge Luis Borges, le célèbre écrivain argentin. La voici :

Borges finit sa vie aveugle, comme son père et sa grand-mère avant lui. Il disait qu’il venait d’une lignée homérique, puisque Homère lui-même était aveugle, et partant de là, il faisait partie des aveugles de la littérature.

Borges est en voyage à Dublin dans les pas de James Joyce, marchant seul dans la ville, se laissant guider par les pages de l’Ulysse et non par la vue, car il est déjà aveugle. Arrivé au bord d’un trottoir, il sent les voitures passer devant lui, et il espère qu’une âme charitable va l’aider à traverser. Il attend. Personne ne lui prend le bras.

Puis quelqu’un l’emmène enfin avec lui sur la route. Borges se dit qu’ils ne sont peut-être pas en train de traverser au feu rouge, parce qu’ils marchent d’un pas précipité. Il commence à se poser des questions : la personne dont il sent le souffle juste à côté de lui, est-elle jeune ou vieille, est-ce un homme ou une femme ? A un moment, il se demande si ce n’est pas James Joyce lui-même qui est en train de l’emmener par le bras ! Finalement ils arrivent au trottoir d’en face, et Borges se sent enfin en sécurité. Alors la personne se penche vers lui, et lui dit à l’oreille “merci d’avoir aidé un jeune aveugle à traverser”. Miguel rit, il me dit “il faut imaginer ces deux aveugles traversant en étant persuadé que l’autre voit”.

Il me raconte que Borges est mort le jour du mariage de ses parents. Bien des années plus tard, sa mère a rencontré la femme de Borges. Lorsqu’elle lui a dit “vous savez Maria Kodama, Borges est mort le jour de mon mariage”, cette dernière lui a répondu : “j’ai toujours soupçonné Borges d’être mort de jalousie”.


C’est donc cela un auteur, ai-je pensé, quelqu’un qui a toujours une histoire, puis une autre à raconter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s