DAVID LE BAILLY – RIMBAUD L’autre

Je ne vous l’ai peut-être jamais dit, mais j’ai été rimbaldienne à une époque de ma vie. J’ai passé deux années les yeux fixés sur Rimbaud, allant des poésies de 72 à ses lettres, de la saison en enfer aux illuminations. Il me semblait que je connaissais tout du poète, j’avais en tête la silhouette austère de la “mother”, l’existence pieuse de sa soeur Isabelle, et le nom absurde de son mari, Paterne Berrichon qui avait édulcoré l’image du poète à la mort prématurée de ce dernier. Je connaissais tout, sauf la vie de son grand frère, Frédéric.

Dans “ L’autre Rimbaud” paru aux éditions de l’Iconoclaste, David le Bailly revient sur ce frère raté, rayé de la famille pour avoir épousé une femme en dessous de lui. Un frère qui a pourtant partagé les heures d’ennui de l’enfance du poète à Charleville-Mézières, “supérieurement idiote entre les petites villes de province”, le missel du dimanche et le caractère intraitable de leur mère. Puis, leurs chemins se sont séparés. L’un est parti à Paris pour révolutionner la littérature française, l’autre est resté à Charleville, où il a eu pour seule destinée celle de conduire des calèche.

“Il ont fait mine d’être heureux de le revoir, mais il n’est pas dupe. Il sait que pour eux, il est le raté, le déclassé, celui qui s’est compromis par un mauvais mariage. Déjà à l’époque, il était le cancre, le benêt. Le premier à être puni, le premier à prendre pour les autres.”

“L’autre Rimbaud” est une enquête sur un homme condamné à l’invisibilité par sa famille, et dont on a été jusqu’à effacer le visage sur la photographie où il pose à côté de Rimbaud en premier communiant. @dlebailly4 a passé ses journées aux archives, il a écumé les registres d’état civil, la presse locale, les études notariales, la correspondance des Rimbaud, et est allé à la rencontre de sa descendance, pour retrouver la trace de ce frère dont plus personne ne voulait.

J’ai beaucoup aimé ce livre, cela m’a permis de voir Rimbaud autrement, du point de vue de l’angle mort, de ce frère inexistant aux yeux de tous, alors qu’il était bien vivant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s