ALLO GUY BOLEY ?

Vendredi dernier, j’ai eu le plaisir de parler à l’auteur de “Funambule Majuscule”. Il était dix-huit heures, l’heure de l’apéritif, et malgré l’absence de verres de part et d’autre de la ligne téléphonique j’ai eu l’impression d’être attablée à un comptoir avec Guy Boley. Il riait, passait d’une histoire à une autre, si bien que j’ai eu du mal à décider laquelle de ses anecdotes j’allais vous rapporter. J’ai jeté mon dévolu sur la plus poétique, la voici :

Quand il était jeune, Guy Boley travaillait avec son père qui était propriétaire d’une forge (élément qu’il reprendra dans son roman “Fils du Feu”). C’était le début des maisons individuelles à l’époque des trente glorieuses, et il fabriquait avec son père des portiques de balançoire pour les pavillons.

Peu après, Guy Boley a commencé à lire de la poésie, et il a découvert Baudelaire, dont le poème “La vie antérieure” commence par ces vers : “J’ai longtemps habité sous de vastes portiques”. Mais il ne comprenait pas ce que Baudelaire faisait sous un portique de balançoire. Il est allé trouver un homme de son quartier qui faisait des vers de mirliton, mais celui-ci n’a pas réussi à lui expliquer la référence.

Cette histoire de portique l’a beaucoup travaillé. “Depuis j’ai un blocage, à chaque fois que j’entends ces vers, je vois un portique de balançoire. Même si j’ai évolué, je n’en démords pas, ça reste gravé comme une des brûlures de l’enfance”, me dit-il.

J’ai été ravie d’entendre cette histoire, qui mélange Baudelaire, balançoires et souvenirs d’enfance mieux qu’un bon cocktail.

Pour lire la chronique de “Funambule Majuscule”, sa lettre à Pierre Michon publiée aux éditions Grasset , rendez-vous sur mon dernier post !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s