Raymond Radiguet

Vous pensez déjà à vous mettre au régime pour parfaire votre beach body ?

Sachez que les êtres humains ne sont pas les seuls à pouvoir se mettre au régime : les livres aussi.

L’ âme du violon me fait penser à un livre en surpoids qui aurait subi une cure d’amaigrissement intense. Marie Charvet a saisi dans son livre plusieurs siècles d’histoire, du 17e siècle à nos jours, qu’elle a réduit à leur essence même, délestés de toute lourdeur et de graisse disgracieuse.

C’est mal de juger un livre sur son physique mais ce roman est une pure merveille : on suit comme autant de muscles prêts à bondir les vies de quatre personnages que tout oppose : un vieux luthier italien du 17e siècle, un tsigane français des années 1930, une jeune artiste peintre qui rêve d’exposer de nos jours, et un PDG fortuné vivant à New York. Autant de destins différents mais reliés par un même objet : le violon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s